Pièces

Gallo-Romaines

C'est au VIème siècle avant notre ère que la tribu des Volques Arécomiques vint s'installer sur la rive droite du Rhône et choisit comme capitale l'antique Civitas Nemausensis qui devint rapidement une grande capitale économique au contact de sa grande voisine Massilia (Marseille). C'est avec cette dernière que les premiers échanges commerciaux eurent lieu avec dès le IIIème siècle l'apparition des premières monnaies.

Ce premier monnayage fut basé sur le système monétaire grec et marseillais. Rapidement Nîmes commença à imiter sa grande voisine.

Plan d'implantation des tribus gauloises

Les monnaies Gauloises

Rouelle votive en bronze avec moyeu.

Ces rouelles ont un caractère monétaire et religieux. Elles sont souvent appelées 'rouelles pré-monétaires' et datent d'avant le 2ème siècle avant J.C.

(taille environ 3cm)
Monaie gauloise

Les monnaies à légende Grecque

Monaie GrecqueR/V

Un petit bronze avec au droit une tête d'Apollon très efféminée et au revers un sanglier stylisé encadré de la légende NAMA SAT une abréviation de NAMASATWN (Namasaton) nouveau nom de la cité.

(Début du Ier siècle av.J.C.)
Monaie GrecqueR/V

Un petit bronze avec au droit la même tête d'Apollon et au revers un animal bondissant (Cheval ?) surmonté de la même légende NEMAY.

(IIIème siècle av.J.C.)
Monaie GrecqueR/V

Un petit bronze avec au droit la même tête d'Apollon très efféminée et au revers un "taureau passant" porteur d'une clochette (signe qu'il s'agit d'un animal domestique) avec une légende MASSA (Massa) nom grec de la ville de Marseille. Cette légende MASSA a longtemps fait attribuer cette monnaie à Marseille, mais la zone où l'on peut trouver cette monnaie semble réduite à la zone d'occupation des Volques Arécomiques. De plus la monnaie marseillaise au taureau présente un taureau fonçant et sauvage sans parler de la tête d'Apollon qui vient sans nul doute de la même école de graveurs.

(Début du Ier siècle av.J.C.)

Une rarissime tétrobole d'argent avec au droit une tête d'Apollon et au revers un cavalier et la légende NEMAY.

(IIIème siècle av.J.C.) -Dessin-
Monaie GrecqueR/V
Monaie Grecque
Monaie Grecque
Monaie Grecque
Monaie Grecque
Monaie Grecque

Une série d'oboles d'argent dont l'avers est une tête d'Apollon seule ou avec les lettres N ou NA. Toutes ces oboles ont été volontairement décentrées à la frappe afin que les lettres soit visibles.

(fin du IIème siècle av.J.C.)
Monaie Grecque

Le revers de toutes ces oboles est formés des lettres MA dans les cantons d'une roue. Il s'agit ici du revers des oboles de Marseille et il en a était fait ainsi pour faciliter les échanges avec Marseille et pour assurer une bonne circulation de la monnaie.

A l'avers une tête d'Apollon à gauche avec derrière la tête la lettre t (t). La frappe de ces monnaies semble être le fait d'un oppidum (village fortifié) de la région nîmoise.

(Ier siècle av.J.C.)
Monaie Grecque Monaie Grecque

Les monnaies à légende latine

La deuxième moitié du Ier siècle avant J.C. voit l'apparition de monnaies avec une légende latine et au nom des Volques Arécomiques. Ce monnayage reste pourtant très 'grec' dans la symbolique utilisée.

Une drachme d'argent représentant à l'avers une tête négroïde aux cheveux stylisés et au revers une croix cantonnée de quatre lunules surmontant trois points et un cercle. Cette monnaie a été longtemps attribuée au VOLQUES TECTOSAGES (région de Toulouse), mais toutes les découvertes de celle-ci la situent dans la région nîmoise.

Monaie GrecqueR/V
Avec une obole à l'imitation des monnaies de Marseille et une drachme à l'imitation des monnaies de Toulouse, l'aire de circulation des monnaies des Volques Arécomiques s'étendait de Rome à L'Espagne...

Les capitales économiques de l'époque étaient Nemausus et Massilia.
Monaie Grecque

Un petit bronze avec à l'avers une tête de Diane les cheveux nattés avec derrière la tête la légende VOLCAE et devant une palme. Au revers le dieu grec Dêmos debout devant une palme et la légende AREC.

Monaie GrecqueR/V
Monaie GrecqueR/V

Un petit bronze avec à l'avers une tête de Diane diadèmée à droite ; devant AR (Arécomique) en monogramme. Au revers un aigle sur une palme, tenant une couronne dans ses serres, et une palme dans son bec. Dessous la légende VOLC.

Vers 40 avant J.C. avec l'occupation romaine, le statut de Nîmes change. De cité indigène, elle devient colonie Autonome de droit latin ce qui lui confère de nombreux avantages avec le commerce et l'administration romaine. De plus elle continue à avoir le droit de battre monnaie.

Monaie GrecqueR/V

Une obole d'argent représentant à l'avers le buste drapé, casqué et barbu de MARS et au revers la légende NEM COL dans une couronne de laurier. De cette monnaie, il existe deux types ; le premier de style et de frappe romaine.

Monaie GrecqueR/V

Cette obole de frappe indigène est une imitation.

Monaie GrecqueR/V

Un quinaire de bronze avec à l'avers le même buste drapé, casqué et barbu de MARS avec derrière la tête la lettre "Q" abréviation de la valeur monétaire Quadran. Au revers de cette très rare monnaie, une urne renversée entre deux palmes, en dessous, la légende NEM COL ; le tout entouré d'une couronne de laurier. Certains voient dans ce revers la source du dieu Nemausus déversant sur la cité ses bienfaits.

Monaie GrecqueR/V

Un semis de bronze avec à l'avers toujours le même buste mais avec derrière la tête la lettre "S" abréviation de la valeur monétaire Semis. Au revers, devant deux serpents, la Colonie personnifiée coiffée de la thalia, tenant une patère à la main droite et derrière elle un cippe ; à droite la légende NEM COL.

Les monnaies coloniales romaines

Après la victoire d'Actium remportée par les légions d'Octave, futur Auguste, commandées par le général en chef des armées romaines Agrippa, Rome choisit de frapper dans sa nouvelle colonie de droit romain, une monnaie commémorant ce fait d'arme. Quand on sait que la victoire d'Actium fut remportée sur les troupes d'Antoine et de Cléopatre, reine d'Egypte on comprend pourquoi le crocodile enchaîné, animal courant sur les rivages du Nil, fut choisit comme symbole.

On distingue 3 émissions de cet As frappé au nom de la COLonia NEMausus :

1er type : A l'avers est représentée l'effigie des deux "impérators" victorieux, Agrippa à gauche portant la couronne rostrale d'or et Octave à droite tête nue. La légende IMP DIV F (IMPerator DIVus Filius) sur 2 lignes en dessus et en dessous des têtes. Au revers on trouve un crocodile enchaîné à une palme sur laquelle flotte deux lemnisques (rubans) et accostée d'une couronne de laurier. La légende COL NEM de part et d'autre de la palme confirme le nouveau nom de la colonie. Cette monnaie est antérieure à 27 av.J.C..

De cette première émission, existe 3 valeurs monétaires :

  • Un Dupondius d'un poids de 25 g environ sur un très gros flan (diamètre) d'environ 4 cm.
  • Un As proprement-dit de 13 g environ. C'est l'as de Nîmes que tout le monde connaît.
  • Un Semis de 6 g environ sur un flan de 2 cm.
Monaie GrecqueR/V

De ce premier type on trouve une émission officielle

Monaie GrecqueR/V

et une émission à la gravure archaïque.

Monaie Grecque

D'un diamètre de 4 cm et d'un poids supérieur à 25 g, cette monnaie très rare est un dupondius. Le revers très frustre n'est pas présenté.

Monaie GrecqueR/V

D'un diamètre d'environ 2cm cette monnaie au crocodile du premier type est un semis, d'un poids de 6.2g. On y retrouve les têtes nues d'Auguste et d'Agrippa avec les légendes IMP DIVIF. Au revers le crocodile surmonté de COL NEM. De frappe résolument barbare cette monnaie a la particularité exceptionnelle d'avoir un flan découpé à l'emporte-pièce et non pas moulé et limé.

2ème type : Octave est devenu Auguste et règne sur l'empire romain. Sur la monnaie, sa tête est laurée d'un bandeau de feuilles de chêne. Cette monnaie est postérieure à 27 av.J.C.

Monaie GrecqueR/V

3ème type : Auguste à reçu le titre honorifique de Pater Patria (Père de la Patrie.). La monnaie porte à l'avers les lettres"P.P.". Auguste abandonne la couronne de chêne pour la couronne de laurier symbole de son nouveau rang. Cette monnaie est datée de 2 avant J.C..

Monaie GrecqueR/V

Par manque de monnaies divisionnaires, beaucoup d'As de Nîmes furent coupés en deux ou en quatre :

Monaie Grecque

1/2 as ou
Semis du 1er type avec la tête d'Agrippa barbue (Les romains se laissaient pousser la barbe en signe de deuil).

Monaie Grecque

1/4 d'as ou
Quadran du 2ème type avec la tête d'Auguste.

Monaie Grecque

1/2 as ou
Semis du 3ème type avec la tête d'Auguste.

Monaie Grecque

1/4 d'as ou
Quadran du 1er type avec la tête d'Octave.

De nombreux As portent des "contremarques". Celles-ci avaient différentes fonctions tel que revalorisation de la monnaie ou l'assurance que celle-ci était de bon aloi.

La contremarque DD par exemple signifie que cette monnaie, très usée, a été remise en circulation par Décret de la Décurie Nîmoise, après vérification.

Monaie Grecque
As du 1er type avec contremarque DD de part et d'autre d'une palme

La contremarque CIC est la contremarque d'une colonie romaine différente de Nimes, en l'occurrence Fréjus : COLONIA IVLIA CAESARE.

Monaie Grecque
As du 1er type avec contremarque DD de part et d'autre d'une palme

La valeur de la monnaie était celle de son poids en métal (argent ou bronze). La fausse monnaie était réalisée en fondant des métaux sans valeurs et en les plaquant de bronze ou d'argent. Le poids de la pièce est alors correct mais pas sa composition, c'est pourquoi en cas de doute, il était courant d'entailler les pièces.

Le bronze est un métal précieux car c'est un alliage (cuivre, étain) difficile à produire, et dont les matières premières ont de la valeur.

Monnaies "coulées" des différents oppida des Volques Arécomiques. (POTINS)

Pour les oppida de la région nîmoise, battre monnaies était une opération nécessaire à la survie économique de leur petite citée. Les monnaies n'ayant de valeur que par le poids et la nature de leur métal il était dès lors assez facile de couler dans des moules, le plus souvent en terre, des monnaies frustres mais portant quand même un motif souvent copié malhabilement sur une monnaie existante.

Monaie GrecqueR/V

potin à la grosse tête. Avers tête difforme, revers animal bondissant

Monaie GrecqueR/V

Potin aux quatre lunules

Monaie GrecqueR/V

Potin au sanglier. Avers : une tête stylisée Revers : sanglier stylisé. Cette monnaie est une très vague imitation d'une monnaie du centre de la Gaule.

Potin au sanglier. Avers : une tête stylisée Revers : sanglier stylisé. Cette monnaie est une très vague imitation d'une monnaie du centre de la Gaule.

Monaie GrecqueR/V

Potin à la svatiska. Avers tête à droite Revers svatiska (le Soleil).

Monaie GrecqueR/V

Potin à la tête de Janus. Avers tête de Janus, revers ??

Monaie GrecqueR/V

Potin à la tête diabolique. Avers tête à gauche, revers animal bondissant.

Avec cette série, non limitative, de potins se termine l'inventaire des monnaies antiques de la région Nîmoise.

Pour les mille ans qui suivirent on ne peut citer qu'un rarissime tiers de sou d'or d'époque mérovingienne frappé au nom de la cité d'UZES.

Monaie GrecqueR/V

Bien sûr, nous sommes acheteur de tout billet ne figurant pas dans cette collection ou en meilleur état...