Billets de Confiance

Autres villes,
au bas de la page.

Pont Saint Esprit

Les billets de confiance sont émis dans sept communes : Bagnols, Barjac, Pont-Saint-Esprit, Sabran, Saint Geniès de Comolas, Saint André de Roquepertuis et Roquemaure.

L'initiative de créer des billets de confiance est prise par la commune qui décide le 28 novembre 1791 d'émettre pour 1 500 livres «un carton-monnaie de petite valeur de 5,10 et 20 sols» mais

la municipalité en reste là, de la décision du 28 novembre, et vu actuellement les circonstances plus pressantes, le numéraire ayant absolument disparu, l'agiotage se faisant plus fort malgré la surveillance du bureau municipal et sur des plaintes qui lui ont été portées ce jour que l'on exigeait une perte de 30 à 40 sols sur un assignat de 5 livres et pour prévenir cet abus requiert
le 8 mars 1792, l'émission pour 2 000 livres de billets de 5 sols (rouges), 10 sols (bleus) et 20 sols (blancs) augmentée, le 21 mars, de billets de 2 sols (avec une bordure verte), le tout pour 4 695 livres. Par économie, l'impression des billets se fait à Bourg-Saint-Andéol. Mais ces émissions, comme à Bagnols, sont insuffisantes, à cause du succès des billets, et au passage continuel des troupes, et elles sont renouvelées pour 7 000 livres le 22 avril, et pour 6000 livres le 22 août 1792 en billets de 5, 10 et 20 sols.

«BILLET DE CONFIANCE de St. Esprit. Bon pour deux sous n° 8984» signature de Merle et Salvat, et en travers à gauche, le timbre de «Legrand»»
(feuille blanche non cartonnée, impression verte dans un décor orné d'un double filet sur lequel court une guirlande interrompu par la mention «deux sous» en longueur , et «2 s.» en largeur, 61X76)
Louis Alexandre Legrand était un administrateur du district de Pont-Saint-Esprit. Première émission.